LES CLOPES

Délivrant une new-wave froide et instinctive, Les Clopes se sont formées dans un blockhaus noir afin d’y fumer des cigarettes, puis d’y jouer de la musique déprimante, puis d’en rire. Deux albums au compteur et déjà beaucoup de dépression, avec ascension fulgurante. Certains diront, grâce à des thèmes qui sont ceux d’aujourd’hui : la dépression, la déprime, le glauque, les relations amoureuses qui ne mènent à rien, fumer des clopes, l’ennui… Les Clopes sont à la fois ancrés dans le présent (les paroles, notamment sur la pandémie mondiale et les villes qui ressemblent à des cimetières), mais aussi tournés vers le passé (la production et l’esthétisme).